VENDREDI 26 MARS 20h30

Ann O’Aro, jeune réunionnaise pour qui la voix est un prolongement du corps, a choisi le maloya (qu’elle découvre avec Danyèl Waro), cette musique jouée et dansée sur son île natale, pour exulter son blues écorché. En créole, Ann O’Aro chante, scande, murmure et surtout raconte ses blessures d’une enfance maltraitée. Cette nouvelle voix de la Réunion capable d’assener ou de caresser avec une force d’interprétation peu commune et une écriture viscérale nous offre un véritable manifeste de l’intime, nous confiant l’indicible au travers d’une poésie brûlante et rythmée... Cet album remarqué a reçu le prix Coup de coeur francophone 2019 de l’académie Charles-Cros.

« Ann O’aro: Un manifeste poétique et thérapeutique d’une artiste de 28 ans dont les mots bousculent, brûlent comme lave en fusion.» (Télérama)

Ar vouezh, evit Ann O’Aro, plac’h yaouank eus ar Réunion, a zo un astenn d’ar c’horf. Dibabet he deus ar maloya, ar muzik sonet ha dañset war hec’h enezenn c’henidik, evit eztaoler he blues kignet.

Ann O’Aro : chant, percussions
Teddy Doris : trombone, chant
Bino Hoareau : percussions, chant

runprod.com
facebook Ann O’aro

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ils sont destinés à assurer son bon fonctionnement, à faciliter votre navigation,vous permettre d'interagir avec les modules sociaux, réaliser des statistiques de visite.